mercredi 18 février 2015

Nos faces cachées - Amy Harmon







Titre: Nos faces cachées
Auteur: Amy Harmon
Edition: Robert Laffont
Paru en: 22 janvier 2015





Quatrième de couverture:


Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...






                                                           ____________________________________________





Mon avis:


Comment commencer cette article. J'ai tellement de chose a dire sur ce livre. 



Je ne devais même pas lire ce livre à la base. Déjà je n'aime pas franchement le titre ni la couverture, je trouve qu'elle ne donne pas envie de lire le livre (oui mon côté superficiel ressort). 

Ensuite quand j'ai lu le résumé, il ne m'a pas attiré non plus, on dirait une énième histoire d'amour et je dois avouer que je n'en peux plus des romans à l'eau de rose. 
Et le dernier point, c'est que je n'aime pas lire les livres qui deviennent des phénomènes dès leur sortie, coup de cœur de tout le monde. C'est un peu bizarre à dire puisque logiquement je devrais me jeter dessus pour dévorer ces livres comme tout le monde, mais quand on pars avec une opinion trop haute d'un livre, on ne peut qu'être déçû. Il n'y a rien de pire que de commencer un livre en se disant qu'il va être un coup de cœur et finir le livre en se disant mouais, bof ça vaut pas tout ce bruit qu'il y a eu autour de lui...


Autant de raison qui font donc que je n'avais pas l'intention de lire ce bouquin. Mais je l'ai trouvé par hasard d'occasion sur priceminister pour pas trop chère alors je me suis dit finalement pourquoi pas. Je l'ai acheté mais je ne voulais pas le lire de suite, je comptais attendre quelques semaines, voir quelques mois le temps que l'euphorie retombe. 



Mais voila quand je l'ai reçu, je venais juste de finir le livre que je lisais et je ne sais pas trop pourquoi c'est celui-là que j'ai commencé. Comme quoi, le hasard fait bien les choses.




Je ne ferais pas de résumé de ce livre car pour moi le résumé est très trompeur. Car pour ne pas spoiler l'histoire, on peut seulement dire que l'histoire se passe entre un garçon, Ambrose, très très beau, décrit comme un dieu grec avec toutes les filles à ses pieds, et une fille, Fern, petite, menue, rousse, lunette et appareil dentaire, décrite comme étant la fille invisible du lycée et accessoirement folle amoureuse d'Ambrose. 

Bref l'histoire cliché au possible. Une de plus. 
Et pourtant c'est tellement plus que ça. C'est vrai que l'histoire démarre comme ça mais le cliché s'arrête là. L'élément déclencheur du livre va tout changer.


C'est une histoire bouleversante, qui vous prend aux tripes. Avec tous les livres que j'ai lu, c'est seulement le deuxième qui me fait autant pleurer. C'est une chose de verser une larmichette à la fin, c'en est une autre de pleurer toutes les larmes de son corps pendant la moitié du bouquin! 

Mais on ne fait pas que pleurer (heureusement!) on rit aussi, beaucoup! 


Pour une fois, j'ai beaucoup aimé tous les personnages. 

Les personnages secondaires ont beaucoup d'importance. Rita est la meilleure amie de Fern et son histoire permet d'aborder un thème très dur et très important (que je vous laisserai découvrir).
Il y a les 4 meilleurs amis d'Ambrose, chacun avec un caractère différent mais touchant chacun à leur façon. 
Et surtout, il y a Bailey, qui est mon personnage préféré de ce livre. C'est le cousin de Fern et c'est aussi son meilleur ami, ils ne se quittent jamais. Il est atteint de myopathie, il sait qu'il va mourir jeune mais ça ne lui pas peur, il veut juste vivre à fond. Il n'a pas une vie facile, il est dépendant de ses proches mais il ne se plaint jamais. Leur amitié est vraiment très belle et ils sont toujours là l'un pour l'autre. Bailey est une vraie leçon de vie pour tout le monde et il est très très drôle. 



Autre chose qui est très important dans ce livre et qui a apparemment été mal compris chez quelques personnes, c'est la beauté, l'apparence physique. Je vais essayer d'en parler sans spoiler. Tout au long du livre, on parle de l'apparence, Fern est amoureuse d'Ambrose parce qu'il est beau mais lui n'est pas intéressé parce qu'elle est moche. Beaucoup on pris ça pour de la superficialité, parce que Fern était moche, elle ne pouvait pas avoir un beau garçon. C'est ce qui peut s'en dégager au début mais si on a bien compris le livre, c'est tout le contraire qui en ressort. Tout le long du livre, on nous explique de différente façon que ce qui est le plus important, c'est ce qu'on est à l'intérieur. 

La beauté extérieure attire mais la beauté intérieure retient. C'est ce qui fallait entre autre retenir de ce livre.



Bref, vous l'aurez compris c'est un livre coup de cœur! C'est un livre qu'il faut absolument lire et je sais que ça fait cliché parce que c'est ce que tout le monde dit, mais c'est vraiment un livre qui fait réfléchir qui fait rire, pleurer, qui prend aux tripes. C'est la première fois qu'en lisant, j'étais vraiment à deux doigts d’arrêter ma lecture tellement c'était dur à lire, c'était comme si c'était moi qui vivait la situation. La seule chose qui m'a fait continué, c'est parce que je voulais savoir ce qui allait se passer mais j'avais le cœur très serré. 




En conclusion, je voudrais juste donner un conseil à toutes les personnes qui veulent le lire après n'avoir vu que des bonnes chroniques: juste ne vous en faite pas une montagne, ne vous dites pas que vous allez adorer sinon c'est pratiquement sure que vous allez être déçu... 

J'ai vu quelques chroniques de personnes qui n'avait pas aimé et souvent elle était passé à côté parce qu'elle avait de trop hautes attentes. Je vous conseillerais donc de faire comme moi dans ce genre de cas, c'est de se dire que l'on va être déçu car trop d'attente. De commencer sa lecture en se disant qu'on ne va pas aimer. C'est peut-être un peu débile mais avec moi ça marche! :-)



Je voudrais finir sur une phrase qu'il y a dans le livre, qui le résumé bien et que je trouve magnifique. C'est une phrase de Shakespeare qui dit: 

"Le volé qui sourit dérobe quelque chose au voleur"


Ma note: 20/20






3 commentaires:

  1. C'est vrai que j'en attendais beaucoup de la part de ce livre et du coup j'ai été légèrement déçu mais l'histoire est magnifique et bouleversante, il vaut très largement le coup d'être lu. =)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de le lire, le début est déjà très touchant!

    RépondreSupprimer